top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurgoon.educ

La peur chez le chien




Le chien est un être sensible, doté d'émotions telle que la joie, la tristesse mais également la peur. Cette dernière est une émotion puissante. Elle est un véritable trouble du comportement, et un handicap non seulement pour votre loulou mais également pour vous, maitre.



Il existe différentes peurs appelées phobies: les phobies simples et les phobies complexes.

  • Les phobies simples sont facilement identifiables: l'animal a peur d'un stimulus précis, par exemple les coups de feu, pétard ou tonnerre. La peur d'un individus ou d'un lieu en particulier font également parti des phobies simples.

  • Les phobies complexes regroupent plusieurs stimuli. Le chien va anticiper sa peur l'orage dès qu'il sentira le ciel s'assombrir, on parle de généralisation de la phobie.

Beaucoup de mes clients se retrouvent confronter à ce trouble du comportement, et notamment à la phobie sociale. On parle de phobie sociale quand le chien a peur de rentrer en relation avec un certains types d'individus. Certains ont plus peur des hommes que des femmes, ou d'autre plus peur des enfants que des adultes, ou même de leurs congénères.


On distingue plusieurs types de manifestations relatives à cette peur et comment y réagir:

- Les manifestions neurovégétatives: Le chien se met a trembler, saliver, ses pupilles deviennent dilatées (mydriase), il halète, les battements de son coeur d'accélèrent. Ils peuvent aller jusqu'a vider leurs sacs anaux (vous le saurez car l'odeur est limite insoutenable), s'uriner ou se déféquer dessus. Ces manifestations sont incontrôlables pour eux. Il est bien évidement interdit de réprimander Médor s'il a uriner sur les sièges de la voiture car celui ci en est terrifié!

- Les manifestations déficitaires: Médor est figé, il ne bouge plus, il a la queue entre les jambes et ses membres sont fléchis. Il évite le moindre contact. Dans ces cas, il est préférable d'éviter de la caresser dans le but de la réconforter, vous pourrez facilement vous faire mordre.

- Les manifestations productives: Soit Médor s'échappe, il court droit devant lui, il perd totalement le contrôle de ses actes. Soit il se réfugie vers son maitre, ou encore il aboie et peut devenir agressif. C'est trop pour lui, partez immédiatement si cela est possible.


Mais alors comment traiter ces peurs ?


  • La désensibilisation.

Le but est de désensibiliser l'animal à un stimulus sensibilisant. Si Médor a peur des feux d'artifices par exemple, mettez en fond sonore (a très faible intensité) une video YouTube de feux d'artifices. Si Médor ne montre aucune manifestation de peur, augmentez le son petit à petit, jusqu'a ce qu'il n'y prête plus attention. Il ne faut surtout pas précipiter les choses. Au moindre signe de peur, vous reculez d'un pas et rabaissez le son.

  • Le contre conditionnement.

Il s'agit d'associer la peur de Médor à quelque chose de positif. Jouez avec lui et pendant la séance de jeu, mettez la playlist des feux d'artifice. Cela créera un conflit peur/joie, et si la joie est suffisamment grande, elle l'emportera. Jouez avec ce qui le motive le plus.

  • Thérapie de régression social dirigée.

Lors d'anxiété, le chien se sent perdu. Il a besoin d'un mentor, il veut se sentir en sécurité et être encadré. Le but de cette thérapie est de ré-organiser le mode de vie du chien. Je n'aime pas trop parler de dominant et de dominé, mais dans certain cas d'anxiété, il est nécessaire de revoir la place du chien dans la famille. Sa place n'est pas sur la chaise, attablé à coté de vous, ou encore les quatre fer en l'air dans votre lit. Un chien est fait pour vivre en meute. VOUS êtes sa meute, et étant donné que VOUS lui donner à manger et que globalement VOUS lui dictez sa vie, VOUS devez l'encadrer et lui apprendre les bonnes manières. Non pas par égo ou par amour du pouvoir (dans ce cas là je ne vous aiderez en rien à éduquer votre chien, car c'est tout l'inverse de l'éducation positive), mais pour le bien être de votre loulou.

La thérapie de régression social dirigée se fera progressivement, avec amour, et toujours en renforcement positif.

Apprenez à votre chien à aimer aller au panier.

Apprenez le à attendre et non pas à se ruer sur sa gamelle.

Ne jamais lui donner de nourriture à table. Les chiens peuvent facilement devenir gloutons et de graves problèmes de santé peuvent en découler.

Leur espace de couchage ne doit pas être dans un lieu de passage afin de leur éviter d'être surpris (surtout si Médor est craintif!).

Soyez à l'initiative des contacts.

Soyez détendu ! Le chien ressent vos émotions, donc ZEN.

C'est pour cette raison qu'il est important de faire venir un comportementaliste canin à domicile. Nous choisirons ensemble où positionner son couchage, sa nourriture, son espace de jeu...



Lorsque l'on traite un chien atteint de phobie, il est important de connaitre son passé. Où est il né ? Dans quelle condition ? Quel élevage ? A-t-il été maltraité? Si oui, quelles étaient les sévices ?

Cela nous permet de comprendre les raisons de cette peur afin de la traiter le plus rapidement et le plus efficacement possible.


Je pense que tout le monde à déjà entendu parler du syndrome de privation sensorielle?

Mais qu'est ce donc ?

Il s'agit d'un manque de stimulation lors de la période de socialisation du chiot ( elle débute vers le premier mois de vie et s'étend jusqu'au quatrième mois environ, cela dépend de la race). Si Médor n'a jamais connu le bruit d'une voiture et que vous l'adoptez à l'âge de 6 mois, il en aura forcément peur. Médor est alors atteint d'un syndrome de privation sensorielle.


C'est pour cette raison qu'il est très important de bien choisir son élevage si jamais vous achetez un chien.

Et si vous adoptez un petit loulou présentant ces troubles du comportement, la désensibilisation, le contre conditionnement, et SURTOUT votre attitude (calme, sereine, et votre patience) lui indiqueront comment prendre confiance en lui, en vous et à vivre sa nouvelle vie pleinement !













93 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page